Les violences sexuelles n’ont pas leur place dans le sport et dans la société

Les acteurs du mouvement sportif, dans le cadre de leur mission de lutte contre toutes les formes de discrimination et de violence dans le sport, doivent aujourd’hui collaborer afin de créer un environnement où règne le respect mutuel, exposant explicitement le caractère inacceptable de toute violence sexuelle et de toute discrimination liée au sexe ou à l’orientation sexuelle.
Pourtant les révélations d’agressions sexuelles se multiplient aujourd’hui dans le sport. En France, le témoignage de l’ancienne patineuse Sarah Abitbol, violée par son entraîneur alors qu’elle était mineure, a mis le feu aux poudres et libéré la parole pour des centaines d’athlètes. Un phénomène mondial : chaque semaine ou presque, de nouvelles affaires font la une des médias aux États-Unis, en Angleterre, en Espagne, en Allemagne, au Brésil, en Corée du Sud…
Violence-sexuelle-dans-le-sport
Le sport – amateur ou professionnel, collectif ou individuel – accumule les facteurs qui facilitent les abus d’adultes sur des mineurs : soumission à l’autorité, culture de l’endurance et de la souffrance, surreprésentation masculine, culte du corps, emprise psychologique, éloignement des parents, rêve de gloire et de fortune, enjeux financiers… Aujourd’hui, toutes les études concordent : fille ou garçon, un sportif sur sept subirait des agressions sexuelles ou des viols avant ses 18 ans. En s’appuyant sur de nombreux témoignages, sans aucun sensationnalisme, ce documentaire dévoile les mécanismes qui favorisent le crime, dans un milieu où continue de régner l’omerta
Avec son documentaire diffusé mardi 1er septembre sur Arte, Pierre-Emmanuel Luneau-Daurignac démonte tout un système. Entraîneurs-mentors, corps surexploités, compétition exacerbée… Si le monde du sport de haut niveau n’est pas le seul touché, les jeunes, fragilisés par leur envie de réussir, s’y trouvent particulièrement exposés aux risques de prédation.
Menée pendant deux ans à travers cinq pays, une enquête inédite qui démontre que les violences sexuelles dans le sport ne sont pas le résultat de dérapages ponctuels, mais révélatrices des dérives de tout un système
À voir absolument